Outplacement individuel

Outplacement individuel

L’Outplacement individuel s’inscrit dans le cadre d’une procédure de rupture du contrat de travail, quelle qu’en soit le motif (économique ou autre…) et la forme (licenciement, rupture conventionnelle….)

L’entreprise et le salarié conviennent de la mise en place d’un accompagnement externe, ayant pour objectif d’aider ce dernier à retrouver le plus rapidement possible une solution de repositionnement sur le marché du travail. La durée et le contenu détaillé font l’objet d’un contrat entre les parties concernées : objectifs à atteindre, engagements du candidat et de l’entreprise

Les différentes étapes sont :

  •  La validation du projet professionnel en lien avec le marché du travail
  •  Les ressources et les contraintes du bénéficiaire : environnement personnel, acquis et compétences, mobilité…
  •  L’accompagnement à la recherche directe d’emploi : ciblage des entreprises, lettres, CV, réseaux, préparation aux entretiens d’embauche, intermédiation (recherche directe par le Cabinet)

Cet accompagnement peut conduire le salarié à envisager différents projets tels que la création et/ou la reprise d’entreprise ou l’engagement dans une formation qualifiante

Lors des rencontres, le conseiller travaille avec le candidat et s’attache à :

  •  Vérifier les démarches effectuées et l’atteinte des objectifs
  • Conseiller et assister le bénéficiaire pour relancer son plan d’action
  • Proposer des offres adaptées
  • Prendre contact, s’informer auprès des partenaires ou entreprises
  • Aider à l’organisation des futures démarches et à la planification
  • Fixer les objectifs à atteindre pour la prochaine rencontre
  • Organiser si nécessaire, l’intermédiation
  • Soutenir et maintenir la motivation tout au long de l’accompagnement

Le rythme des entretiens est adapté au plan d’action du bénéficiaire.

 

Le choix du coeur

Damien : Le choix du coeur

A 34 ans, Damien occupait un poste de magasinier chauffeur dans le domaine agricole.
Astreintes, saisonnalité, conditions de travail pénibles : il a fait le tour de son métier et arrive à saturation. Lors de son accompagnement, il approfondit ses intérêts, apprécie ses compétences, ses qualités personnelles et prend le recul nécessaire pour construire son avenir. Il valide alors un projet original de Moniteur d’atelier, un travailleur social qui intervient auprès d’adultes en difficultés d’insertion, et d’adultes handicapés. Aujourd’hui, il se forme en altenance pour obtenir son diplôme, et découvre  en parallèle son futur métier.
”J’ai mis plusieurs mois avant de me décider, face à la remise en question personnelle que cela nécessitait. Depuis le rythme est soutenu, mais je suis vraiment heureux d’avoir fait la démarche” 

 

Partager :