Votre Actualité

Le conseil en evolution professionnelle
A la une
Le Conseil en Evolution Professionnelle

Le CEP se met en place progressivement

Les cinq opérateurs désignés, Pôle emploi, l’Apec, les Opacif, les missions locales et Cap emploi ont engagé la réflexion sur le déploiement de ce nouveau service qui, dans les faits, est opérationnel depuis le 1/1/2015. Outre la nécessité de se coordonner pour accueillir les différents publics, il s’agit de faire évoluer les compétences, et la posture professionnelle, des équipes en responsabilité de cet accompagnement. La montée en charge du dispositif est très progressive, celui-ci restant pour le moment, relativement méconnu des bénéficiaires. Certains OPCA et OPACIF organisent d’ores et déjà un accueil téléphonique personnalisé, comme le Fongécif Pays de Loire qui propose un entretien initial de 15 minutes et, le cas échéant, plusieurs entretiens de suivi. Différents points d’accueil sont également proposés dans chaque département.

Le contenu du CEP obéit à un cahier des charges (article L.6111-6 du Code du travail) qui identifie trois niveaux d’assistance :

  • Premier niveau : Accueil individualisé. Information sur les tendances socio-économiques, l’emploi, les métiers, les compétences, les qualifications et les formations sur le territoire.
  • Deuxième niveau : Conseil personnalisé. Construction d’un projet professionnel et évaluation de sa faisabilité.
  • Troisième niveau : Accompagnement personnalisé à la mise en œuvre du projet. Construction d’un plan d’action prévoyant “le cas échéant” un parcours de formation

Le CEP ne se substitue pas au Bilan de Compétences, qui demeure la prestation la plus adaptée à la définition d’un projet professionnel réaliste et réalisable

L'entretien Professionnel
A la une
L’entretien Professionnel en 2015

L’entretien Professionnel est prévu tous les deux, avec un périmètre redéfini

L’entretien professionnel pour les salariés, se déroule obligatoirement tous les deux ans. Il a pour finalité de faire le point sur les formations suivies et d’analyser les perspectives d’évolution possibles. Tous les six ans, un état des lieux approfondi est réalisé et fait l’objet d’un compte-rendu écrit. Il s’agit de s’assurer que le salarié a pu bénéficier de mesures lui ayant permis de faire évoluer ses compétences, et d’assurer son employabilité.

Les entreprises de plus de 50 salariés, doivent pouvoir justifier de la tenue de ses entretiens et de la mise en oeuvre effective d’actions de formations, d’évolution salariale ou professionnelle, ou d’acquis de certification, notamment par la VAE. A défaut, elle pourrait être redevable d’un abondement du Compte Personnel de Formation du salarié

 

A la une
Former les tuteurs en entreprise

La capitalisation et la transmission des compétences sont vitales pour les entreprises, et le tutorat d’intégration, formel ou informel, en est désormais l’un des vecteurs principaux.

Cette formation offre la possibilités aux tuteurs d’acquérir les savoirs-faire indispensables au plein exercice de cette mission : communication, pédagogie, suivi d’intégration, lien avec la formation théorique….

 

 

A la une
Réussir ses entretiens professionnels

Entretiens professionnels, entretiens d’évaluation, entretien d’étape professionnelle, quels objectifs et quelles différences ?
Cette formation permettra de doter l’entreprise et les managers de connaissances en Gestion des Ressources Humaines, et de mettre au cœur du dispositif l’entretien professionnel, comme outil de dialogue social et de médiation